vigne4

Le projet, ses objectifs et quelques chiffres

Malgré un contexte économique difficile ces dernières années en Europe, certains secteurs comme la cosmétique et la nutraceutique connaissent une croissance significative. Alors que le secteur cosmétique européen est estimé à 72 milliards d'euros, le secteur nutraceutique est également un secteur en croissance car les consommateurs se sentent plus préoccupés par la santé, le vieillissement de la population et l'image positive des produits naturels. Le marché européen des compléments alimentaires devrait atteindre 10,3 milliards d'euros en 2020. Ces secteurs sont caractérisés par une forte demande des consommateurs pour revenir à des produits naturels produits à partir de ressources locales.

Actuellement, la majorité des actifs naturels utilisés dans les formulations cosmétiques ou nutraceutiques sont importés en Europe, alors qu'une grande diversité de ressources est présente dans le Nord-Ouest de l'Europe. Une grande quantité de résidus dans les zones couvertes par le projet, connues pour leurs secteurs de l'arboriculture et de la viticulture, ne sont pas pleinement exploitées pour l'approvisionnement en actifs naturels et ne sont pas utilisées.

L'objectif du projet AgriWasteValue est de transformer les résidus agricoles des régions du Nord-Ouest de l'Europe en composés bioactifs afin de les utiliser dans des secteurs industriels clés tels que les domaines cosmétique et nutraceutique, puis dans une seconde phase dans les domaines énergétique, chimique et agricole

Les résidus agricoles, la biomasse, qui seront utilisés pour ce projet proviennent essentiellement de : la taille de la vigne, taille des arbres fruitiers, écorces, bourgeons...

Le projet est possible grâce au soutien financier du Fond européen de Développement Régional (FEDER) et de la Wallonie. 

Budget du projet : 

  • Budget global : 3.193.157,19€
  • Fonds FEDER : 1.744.580,84€

Le saviez-vous ? 

  • Le marché mondial des compléments alimentaires est estimé à environ 121 milliards d’euros avec une croissance annuelle d’environ 6% ces dernières années (NATAC Group, 2017). Il est estimé à environ 216 milliards d’euros pour 2025 (Culture Nutrition, 2018).
  • En 2018, le marché européen des cosmétiques était évalué à 78.6 milliards d’euros, faisant de l’Europe le premier marché mondial des produits cosmétiques (Cosmetics Europe, 2019).
  • Les consommateurs européens dépensent en moyenne 135€ par an pour l’achat de produits cosmétiques (Cosmetics Europe, 2019).

L’importance du local et du naturel pour les secteurs de la cosmétique et de la nutraceutique

Les consommateurs sont de plus en plus soucieux de leur santé et ont une image positive des produits naturels, tant au niveau des cosmétiques que de compléments alimentaires. C'est pourquoi ils attendent une transparence, une traçabilité et une clarté d'information leur garantissant des produits presque 100% naturels.
Le contexte économique, sociétal et technologique est donc en profonde mutation et a un impact sur les modes d'achat et de consommation dans les domaines cosmétique et nutraceutique. Les entreprises doivent donc se réinventer et adapter leur offre en conséquence.

Le saviez-vous ? 

  • Les consommateurs veulent des produits plus éthiques, plus équitables, de meilleure qualité et plus transparents.
  • La mention « produit localement » est perçue comme un gage de qualité.

Etapes de recherche

Des méthodes innovantes et évolutives, telles que l’extraction et le traitement biochimique respectueux de l’environnement, seront mises en place afin d’obtenir des composés biobasés et des biosolvants issus de la biomasse. Le projet vise la création de chaînes de valeur durables et d’opérations biologiques « zéro-déchet ». Les résidus issus de l’agriculture utilisés pour l’extraction et le traitement biochimique sont : taille de vigne, taille de haies, taille d’arbres fruitiers, écorces, bourgeons… 

Etapes :

Production d’agents bioactifs par extraction

Traitement biochimique (aussi appelé fermentation) transformant les fractions lignocellulosiques en composés bioactifs et biosolvants

Valorisation des résidus finaux en biogaz et fertilisant

Régions concernées

Le projet touchera différentes régions du Nord-Ouest de l'Europe, en particulier des régions transfrontalières telles que la France, l'Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, l'Irlande et le Royaume-Uni. Ces régions sont celles où les résidus (pomme, poire et vigne) seront collectés afin de les transformer en composés bioactifs locaux.

Mots-clés du projet

Biomasse, cosmétique, nutraceutique, locale, résidus agricoles, pommes, poires, vignes, chaînes de valeur, bioéconomie, biobasé... 

Partenaires

Le projet AgriWasteValue est une coopération transnationale qui ouvrira de nouvelles voies de recyclage des résidus des secteurs de l'agriculture, de la viticulture et de l'arboriculture.
9 partenaires européens :
 

AgroParisTech est le premier établissement français d'enseignement supérieur et de recherche en sciences de l'agriculture et du vivant, en sciences et technologies de l'alimentation, en foresterie, en gestion des espaces et des ressources naturelles et en aménagement du territoire. Il offre une formation de haut niveau à des étudiants en ingénierie, en master et en doctorat tout en mettant l'accent sur la recherche et l'innovation grâce à ses unités mixtes de recherche en coopération avec l'INRA, le CIRAD, l'IRSTEA, le CNRS, les universités et autres grandes écoles.

Voir le site web

Celabor est un centre de recherche basé en Wallonie et intègre diverses ressources en chimie et procédés qui s'adressent aux secteurs industriels de l'alimentation, de l'emballage, de l'environnement et du textile. La mission principale est d'encourager l'innovation technologique et le développement de nouveaux produits ou procédés par la recherche et le développement. CELABOR mène des activités de développement et de recherche privées pour le compte d'entreprises par le biais de la participation à des projets de recherche et développement financés par l'Europe et la Région.

Voir le site web

Cosmetic Valley est le premier réseau mondial de professionnels de l'industrie de la parfumerie et des cosmétiques. Sa mission est de développer les secteurs de la cosmétique et de la parfumerie en France. Cosmetic Valley a été labellisée "pôle de compétitivité" par le Comité Interministériel de l'Aménagement du Territoire et de la Compétitivité (CIACT) le 12 juillet 2005. Elle est aujourd'hui le premier centre de ressources mondial pour la parfumerie et les cosmétiques et contribue au développement de la filière cosmétique. Avec le soutien des collectivités locales, Cosmetic Valley anime un réseau d'entreprises, de centres de recherche et d'établissements de formation engagés dans une démarche partenariale fondée sur une dynamique d'innovation et de conquête des marchés internationaux.

Voir le site web

Expertise mondiale sur la culture des fleurs et des aliments. Avec plus de 10000 clients, une assistance technique aux agriculteurs et de la recherche pour les agriculteurs, les activités de Delphy sont toujours menées par les agriculteurs tant dans la recherche que dans le conseil. Leader dans l'application innovante de projets tels que la bioéconomie et la fertilité des sols. Au cours des dernières années, Delphy a acquis une grande expérience dans divers projets de sourcing d'éléments issus de la biomasse. DELPHY est chef de projet ou contribue à divers projets sur ce sujet.

Voir le site web

L'EPFL est un institut fédéral de recherche et une université en Suisse, spécialisée dans les sciences naturelles et l'ingénierie. Elle a trois missions principales : l'enseignement, la recherche et le transfert de technologie au plus haut niveau international. Avec plus de 350 laboratoires et groupes de recherche sur le campus, l'EPFL attire les meilleurs chercheurs dans leurs domaines. L'école encourage la recherche transdisciplinaire et favorise les partenariats avec d'autres institutions.

Voir le site web

Eurasanté est l'agence de développement du Nord de la France dédiée aux sciences de la vie (biotechnologies, santé, nutrition), qui fournit des services d'appui à l'innovation à un large éventail d'acteurs : universitaires, cliniciens, professionnels de santé, entreprises, collectivités locales, etc. Ces services d'appui sont : les activités de mise en réseau, la conception de projets collaboratifs, la recherche de financements, la mise à disposition de connaissances et d'expertises thématiques, la gestion de la propriété intellectuelle, les études de marché et réglementaires, les ateliers et les événements internationaux.

Voir le site web

Le PFI est un organisme de services et de recherche qui se consacre principalement aux essais, à la R-D et à la certification. Établi pour répondre aux besoins de l'industrie de la chaussure, le PFI s'est entre-temps taillé une réputation enviable dans de nombreux autres secteurs. Le PFI est un partenaire pour l'industrie du biogaz. Le secteur des services du PFI comprend la surveillance de plus de 50 usines de biogaz. Depuis 2003, le PFI s'est également fortement impliqué dans l'utilisation matérielle et énergétique de la biomasse dans le cadre de projets nationaux et transnationaux.

Voir le site web

L'Université de Reims Champagne-Ardenne a une solide expérience dans la coordination de projets collaboratifs régionaux, nationaux et européens (y compris FEDER). Elle s'appuie sur un bureau de projets internationaux qui a géré en 2017 une trentaine de projets internationaux. L'URCA a assuré le suivi administratif et financier de plusieurs projets Interreg en tant que partenaire ou coordinateur. L'un des points forts de cette université pluridisciplinaire est l'axe des agrosciences, de l'environnement, de la bioéconomie et des biotechnologies.

Voir le site web

ValBiom vise à stimuler et à soutenir les initiatives de valorisation de la biomasse non alimentaire en Wallonie. L’asbl crée un réseau de connaissances et de compétences qui rapproche les différents acteurs. Experts en bioénergie et en produits biosourcés, les ingénieurs de ValBiom maîtrisent tous les aspects liés à la valorisation de la biomasse. Enfin, ValBiom agit comme un bureau d'information en conseillant de manière neutre et indépendante l'ensemble des porteurs de projets et des pouvoirs publics.

Voir le site web

Partenaires associés

Le projet AgriWasteValue peut également compter sur ses partenaires associés. En tant que partenaires associés, ils soutiendront le projet par la diffusion des informations et des résultats du projet à leurs membres, par des conseils et des recommandations sur les produits biosourcés envisagés pour les secteurs cosmétique et nutraceutique, mais aussi sur des domaines plus techniques (prétraitement thermique, fermentation, évaluation des matières premières...).

Alban Muller est un fabricant expert en extraits de plantes et en cosmétiques naturels.

Biobased Delta est une organisation, un réseau avec beaucoup de contacts dans la Biobased Economy.

AEBIOM est une organisation à but non lucratif et est la voix commune du secteur de la bioénergie dans le but de développer un marché de la bioénergie durable basé sur des conditions commerciales équitables.

BIOGEM est une herboristerie traditionnelle en Belgique (Wallonie) qui développe des produits à base d'extraits de bourgeons.

BioVale est une société à but non lucratif, soutenue et dirigée par l'industrie régionale, les organismes de recherche, l'enseignement supérieur et le gouvernement. Un des domaines d'intérêt de BioVale est la promotion des avantages économiques et environnementaux de la valeur des biodéchets et des sous-produits des chaînes d'approvisionnement agroalimentaires.

DETIC est l'association belge et luxembourgeoise des producteurs et distributeurs de cosmétiques, de produits de nettoyage et d'entretien, d'adhésifs, de mastics, de biocides et d'aérosols.

Givaudan est un fabricant international d’arômes, de parfums et d’ingrédients cosmétiques actifs.

Greenwin est le pôle de compétitivité wallon des "Technologies de l'Environnement" dans les domaines de la chimie, de la construction et de l'environnement.

Le Pôle de Compétitivité Industriel et Agro-ressources Français est impliqué dans le développement de technologies et de produits visant à remplacer les matières premières pétrolières par des productions végétales agricoles, forestières et algales.

Le Luxembourg Institute of Health est un organisme public de recherche biomédicale. Le rôle principal du LIH est d'être disponible comme conseiller concernant les autres cibles dans le domaine des nutraceutiques et cosmétiques fonctionnels, concernant les aspects de fonction/activité et les aspects

NatExtra est une société wallonne qui fournit des services pour la mise en œuvre de procédés d'extraction de composés bioactifs naturels et d'origine végétale.

En tant que fabricant et planificateur d'installations de biogaz, Ökobit est un fournisseur complet dans le secteur, avec plus de 200 projets nationaux et internationaux. Cette entreprise développe et construit des installations de biogaz et de biométhane techniquement intelligentes et flexibles au niveau des substrats.

Le PFI est un organisme de services et de recherche qui se consacre principalement aux essais, à la R-D et à la certification. Établi pour répondre aux besoins de l'industrie de la chaussure, le PFI s'est entre-temps taillé une réputation enviable dans de nombreux autres secteurs. Le PFI est un partenaire pour l'industrie du biogaz. Le secteur des services du PFI comprend la surveillance de plus de 50 usines de biogaz. Depuis 2003, le PFI s'est également fortement impliqué dans l'utilisation matérielle et énergétique de la biomasse dans le cadre de projets nationaux et transnationaux.

Reiner Schmitt sarl est une entreprise allemande dans le domaine du développement, de la conception, de la production et du montage d'installations pour la production de carburants fins et de bioéthanol.

Wagralim est le pôle de compétitivité wallon du secteur alimentaire